Spencer Steer excité après l’échange des Reds

“Vous ne vous attendez jamais vraiment à ce que des choses comme celle-ci se produisent”, a déclaré Steer mercredi. “J’étais en fait dans un bus sur le chemin du terrain. Ce fut un choc avec quelques nerfs, une certaine excitation, beaucoup d’émotions se sont précipitées. Après avoir passé la nuit à y réfléchir, c’est en fait un moment vraiment excitant et une opportunité pour moi. C’est un changement et une opportunité plutôt cool.

Sur les 10 espoirs que les Reds ont acquis pour les cinq joueurs vétérans qu’ils ont échangés la semaine dernière, Steer est le plus proche des grandes ligues. Les Twins ont promu le joueur de 24 ans de Double-A à Triple-A en mai.

Steer était à Omaha avec son équipe lorsqu’il a appris l’affaire et s’envolait mercredi pour Indianapolis pour rencontrer l’affilié de Cincinnati à Louisville. Maintenant classé comme sa nouvelle organisation Prospect n°7 par MLB Pipeline, et assis juste en dehors du Top 100 général, il a été considéré par certains observateurs comme étant à peu près prêt pour la Major League.

Les Reds ne se précipitent pas sur Steer, qui joue à la fois au troisième et au deuxième but.

« Je ne vais rien exclure. Mais à ce stade, il va aller au Triple-A et y jouer et nous verrons où cela se passera à la fin de l’année », a déclaré le directeur général des Reds, Nick Krall.

Voici quatre choses à savoir sur Steer :

Le frappeur droitier a retrouvé son pouvoir lors de l’arrêt de Covid

Au cours de ses trois années à l’Université de l’Oregon et de sa première saison professionnelle après avoir été sélectionné au troisième tour par les Twins en 2019, Steer était un frappeur de contact. Il n’a jamais frappé plus de six circuits en une saison.

La saison 2020 a été annulée par l’épidémie de Covid. De l’autre côté, Steer a frappé 24 circuits combinés en 110 matchs à High-A et Double-A.

“Depuis que les Twins m’ont repêché, ils voulaient que j’améliore cette partie de mon jeu et que je commence à frapper pour plus de dégâts. Pendant Covid, nous avons fait beaucoup de changements par essais et erreurs. Nous avons examiné la moitié inférieure de mon swing et comment je pouvais obtenir plus de puissance de mes jambes. Ce fut un processus d’un an, presque, tout au long de l’année Covid avec les entraîneurs et le personnel de développement des joueurs. C’était un très bon changement pour moi.

Le pouvoir est resté, mais Le taux de retrait de Steer est en baisse
Cette saison à Double-A et Triple-A, Steer a déjà 20 circuits en 83 matchs.

“C’est toujours bien de prouver que ce n’était pas un coup de chance et c’est ce que je veux être en tant que joueur à l’avenir – un gars qui peut être constamment sur la base mais qui a aussi un peu de puissance”, a déclaré Steer. “C’est bien de voir ces chiffres revenir pour la deuxième année.”

Saison dernière (110 matchs) :.254/.348/.484, 24 circuits, 105 retraits au bâton (21,5 %), 55 buts sur balles (11,3 %)

Cette saison (83 matchs) :0,269/0,361/0,528, 20 circuits, 66 retraits au bâton (17,0 %), 42 buts sur balles (10,8 %)

Steer n’a pas perdu sa discipline de contact et a pu réduire son taux de frappes au bâton.

“J’essayais de trouver un terrain d’entente pour essayer de faire des dégâts mais de mettre le ballon en jeu”, a-t-il déclaré. “Mon identité en tant que joueur a toujours été le contact d’abord, les retraits au bâton bas. J’essayais de trouver l’équilibre entre frapper pour le pouvoir et revenir à moi aussi en mettant le ballon en jeu. »

Steer est flexible sur la défense
Steer a principalement joué au troisième but, au deuxième but et à l’arrêt-court au collège et dans le système Twins. Il jouera probablement au troisième ou au deuxième but de Louisville.

“À ce stade, je suis partout”, a déclaré Steer. “Je n’ai pas une position que je préfère à l’autre.”

Un fan des anges qui grandit
Steer, né en 1997, était un jeune enfant qui grandissait à Long Beach, en Californie, lorsque les Angels ont remporté une série mondiale en 2002.

« J’ai pris le train en marche. Ils étaient près de chez eux et viennent de remporter une Série mondiale », a déclaré Steer. “J’ai grandi à 20 minutes du stade et j’ai assisté à de nombreux matchs des Angels en grandissant. J’ai regardé l’équipe du début des années 2000. Garrett Anderson était mon joueur préféré.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.